Lac d'Aiguebelette

Le devenir des déchets triés

La collecte

Collecte sélectiveLes déchets recyclables sont collectés par des camions-bennes.

Ils sont ensuite acheminés au centre de tri, pour les papiers et les emballages et directement à l’usine de recyclage pour le verre

 

 

 

Le centre de tri

Les emballages et les papiers sont triés au centre de tri géré par Valespace zone de bissy à Chambery.

Centre de tri
Schéma de principe du centre de tri

Le chargement s’effectue dans une trémie ouvrant les sacs automatiquement 1
Les déchets sont ensuite acheminés sur un convoyeur avant passage dans un crible balistique 2 permettant de trier les corps creux des corps plats et les fines de très petites dimensions.
Les opérations de tri se succèdent sur plusieurs convoyeurs :

  • Corps plat A : tri manuel des papiers journaux, revues, cartons (EMR), sacs de collecte et refus.
  • Corps creux : tapis à aimant 3 permettant d’extraire mécaniquement les métaux ferreux dirigés vers une presse à paquet. Le reste s’oriente vers un trieur optique 4 afin de séparer 3 flux trié manuellement :
  • Convoyeur PEHD B : isoler le PEHD
  • Convoyeur PET C : extraire le PET coloré du PET incolore
  • Convoyeur d’autres produits D : cartons, aluminium et autres produits résiduels triés à leur tour.

Les produits triés sont envoyés dans les alvéoles ou silos de stockage en attente de conditionnement. Les matières premières secondaires sont alors poussées sur le tapis d’alimentation de la presse et subissent un nouveau contrôle de la qualité de tri.

Enfin, en sortie de presse, 5 les balles sont étiquetées puis conduites à l’aire de stockage correspondante.

Les usines de recyclage

Tri sélectif

  • Acier (boîtes de conserve, canettes) : l’acier est transporté à l’aciérie où il est broyé, fondu puis étiré et transformé en bobines, en barres ou en fils. L’acier arrive ainsi chez les industries clientes qui le transforme en nouveau produits.
  • Carton (emballages et briques alimentaires) : le carton est transporté à la papèterie. Les fibres sont raffinées puis essorées, séchées et pressées. On obtient de la feuille de papier qu’on enroule en de grosses bobines. Une fois à  la cartonnerie, on décline ces feuilles de papier soit en nouveau produits, soit en emballage.
  • Verre (bouteilles et bocaux) : le verre brut est broyé puis fondu à plus de 1500 degrés. Après cette opération, le verre peut prendre n’importe quelle forme, mais il est le plus souvent transformé en bouteilles. Les bouteilles recyclées sont remplies et conditionnées au centre d’embouteillage.
  • Plastique (bouteilles et flacons uniquement, avec leur bouchon) : les plastiques sont compactés, puis transportés vers un centre de régénération. Ils sont broyés en paillettes et plongées dans l’eau. Les paillettes et les granulés sont ensuite envoyés au recycleur qui les transforme en nouveaux produits ou en emballages.
  • Aluminium (canettes, aérosols) : l’aluminium compacté en balles pour être transporté vers un centre d’affinage. On broie l’aluminium, puis on le passe au four pour être fondu. On peut alors le couler en lingots ou le transporter sous sa forme liquide. L’aluminium arrive ainsi chez les industries clientes qui le transforme en nouveau produit.