Lac d'Aiguebelette

Idées reçues

«Avec la Redevance déchets, je paye plus cher qu’avant ! »

Mais connaissez-vous vraiment la somme que vous avez réglée avant la
Redevance « déchets » ? Avec la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères, la
note « déchets » n’était pas forcément moins élevée mais elle était surtout moins lisible. De fait, elle était intégrée dans le montant de la taxe foncière pour les propriétaires ou dans les charges locatives pour les locataires. Avec la Redevance « déchets », le coût est clairement affiché.
Globalement NON : La Communauté de communes a prélevé 25 000 € de moins
en 2010 (628 000 € en 2009 contre 603 000 € pour 2010)
Individuellement OUI et NON ! Il y a des gens pour lesquels le passage à la redevance a été avantageux et d’autres non. En effet, la base de calcul a changé : L’ancienne taxe reposait sur la valeur locative du logement ; la redevance est basée sur le nombre de personne.

Avec la redevance, la taxe foncière n’a pas diminué »

FAUX
En moyenne la taxe foncière a diminué de 20% en 2010.

« Je paye cher, j’arrête de trier ! »

MAUVAISE REACTION ! Un déchet recyclable déposé au Point recyclage coûte moins cher que mis aux ordures ménagères :

  • Le coût des ordures ménagères est de 269 € la tonne
  • Le coût des déchets recyclables est de 40 € la tonne

« Avec la Redevance déchets, les gens ont arrêté de trier »

Globalement FAUX
On a constaté une baisse des  tonnages d’ordures ménagères de 4% dès 2010 et une hausse des déchets recyclables triés de 6%.
Plus de 800 composteurs ont été vendus depuis 2006. Signe que la volonté de réduire ses ordures ménagères est bien là.

« Les  tarifs de la Redevance sont farfelus »

FAUX
Depuis 2010, le service « déchets » dispose d’un budget séparé.
Seules les dépenses et recettes liées au service peuvent être prises en compte.
Le budget doit être équilibré. Les dépenses et recettes sont analysées et suivies de manière détaillée. Les élus de la Communauté de communes ont voté les tarifs et les modalités d’application de la redevance après mûres réflexions.